Merci de patienter quelques instants durant le chargement
de votre film X complet, Parfums de lingeries Intimes avec Alban Ceray

Alban Ceray – Parfums De Lingeries Intimes

Parfums de lingeries intimes, un porno vintage made in Paris

Parfums de lingeries intimes réalisé au début des années 1980 par l’inépuisable Michel Jean, plus connu sous le pseudonyme de Michel Baudricourt ou de son vrai nom Michel Caputo est un film X classique de l’époque. Ce cinéaste parisien, né en 1947, a débuté sa carrière en assistant Jean-François Davy sur un des premiers succès du X français, le fameux pseudo do-cul-menteur Exhibition, tourné en 1975. Après une comédie franchouillarde typique nommée Qu’il est joli garcon l’assassin de papa (par la suite retitrée Arrête de ramer t’attaques la falaise) qui se solde par un bel échec, Michel Caputo change de style et adopte le pseudonyme de Michel Baudricourt, sous lequel il va tourner une cinquantaine de film porno. Parmi ses titres de gloire citons les célèbres Blanche Fesse et les sept mains et James Bande 00Sexe, sans oublier Queue de Béton qui vaudra à Richard Allan son surnom dans le milieu du X français. Caputo tente une reconversion dans le comique troupier (Les planques du régiment) et le polar cochon (L’exécutrice).

Un bon vieux scénar X à la française

L’intrigue, ou plutôt l’argument, de Parfums de lingeries intimes s’avère minimaliste, y compris pour un film X. Christian et Alban, deux amis un brin losers, tentent de trouver une solution à leurs problèmes de fric. L’un d’eux, abordé par une prostituée, a alors une idée géniale pour renflouer leurs bourses : pratiquer, eux aussi, l’amour tarifé. Les deux amis s’installent dans une maison isolée et, immédiatement, les clientes ramènent leur cul pour se faire tringler et prendre le thé (ce dernier point étant plus suggéré que véritablement exposé dans le film X, format oblige).

Richard Allan et Alban Ceray sont les deux héros de ce porno, distrayant et plus bandant qu’un album des Pieds nickelés, diffusé par Alpha France. Richard Allan, né en 1942 surnommé Queue de Béton tourna dans plus de 150 films en une dizaine d’années, devenant une figure incontournable de l’âge d’or du porno français (et de la vidéothèque de papa et maman ;)). Alban Ceray né en 1945, débuta dans Fantasme Pornographique de Jean Rollin avant d’enchainer, lui aussi, plus de 150 métrages hard jusqu’au milieu des années 2000. Les deux acteurs porno, ayant très souvent tournés ensembles, furent d’ailleurs réunis une dernière fois pour la parodie nostalgique Les Tontons tringleurs de Alan Payet, en 2000. La complicité entre les deux comédiens, gouailleurs et rieurs, constitue d’ailleurs une des principales qualités du film X Parfums de lingeries intimes (aussi connu sous les titres Wild Playgirls, Hôtesses très intimes ou encore Hard Pénétration). Dommage que le scénario soit aussi convenu…même le retournement final que chacun attend (à savoir la visite de la femme de Alban Ceray au « bordel » de son mari) ne vient pas, Michel Jean préférant conclure son intrigue sur une petite note d’humour : un de nos gigolos, abordé par une pute, accepte de « monter avec elle »…à condition que ce soit elle qui paie !

Au niveau des demoiselles, Cathy Stewart, sex star française des années 80 (décédée du sida en 1994 et dont ce fut le dernier film X) joue une prostituée abordant Richard Allan mais ne participe pas aux ébats. Les actrices « performantes » sont donc Christine Black, Christine Neona, Doris Champ-Dete, Dorle Buchner, Ingrid Barlon, Laurence Bouttin et Uschi Karnat. Pas vraiment de grandes stars du X donc mais chacune à droit à sa petite scène en compagnie de nos deux pieds nickelés Richard Allan et Alban Ceray, des séquences généralement assez classiques mais tout de même bandantes. A l’exception d’une double pénétration, l’ensemble des passages chauds se contente d’alterner sexe oral et vaginal de manière très routinière. Les actrices, n’ayant pas vraiment fait carrière dans le hard, possèdent heureusement un charme naturel d’époque, avant les épilations intégrales et les poitrines remodelées. Dorle Buchner, jouant la femme d’Alban Ceray, reste la plus sensuelle, brunette souriante avec un petit côté garçonne à qui ont aimerait bien donner la fessée (ou se prendre une fessée selon).

Parfums de lingeries intimes possède un certain charme nostalgique mais ne peut prétendre à être davantage qu’un porno très classique et peu imaginatif. La bonne humeur de Allan et Ceray, très à l’aise lorsqu’ils festoient gaiement et se félicitent de leur bonne fortune retrouvée compense à peine le caractère routinier des scènes pornos, lesquelles se ressemblent toutes et sont peu originales à l’exception de cette double pénétration fort innovante pour l’époque où la vaseline venait à peine d’être inventée. Même si nous sommes loin d’un classique ou d’une vraie réussite, Parfums de lingeries intimes se laisse regarder entre deux shows webcams à la cool.

Le casting de Parfums de lingeries intimes

Dans ce magnifique film X Parfums De Lingeries Intimes vous aurez la joie de retrouver par ordre alphabétique, Alban Ceray dans le rôle de Alban, Cathy Stewart alias Kathy Stewart dans le rôle de la prostituée, Christine Neona dans le rôle de la quatrième cliente, Christine Schwarz créditée sous l’alias Christine Weiss dans le rôle de Katy la troisième cliente, Doris Champs-Dete dans le rôle de Irène la première cliente, Dorle Buchner créditée sous l’alias Désirée Pompilon dans le rôle de Nicole, Ingrid Barlon éblouissante dans la scène de la double pénétration, Laurence Boutin la seconde cliente, Richard Allan dans le rôle de Christian, Uschi Karnat dans le rôle de la cinquième cliente.

Poster un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*


5 × = vingt

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>